Enceinte/Haut-Parleur

Les coffrets (ou enceintes), et les haut-parleurs (HP, ou transducteurs) constituent les enceintes passives. Il faut y ajouter les filtres électroniques qui séparent (orientent) les différentes plages de fréquences audibles vers les différentes voies (Haut-parleurs).

On désigne souvent une enceinte par le terme anglais de baffle. Le baffle désigne en réalité le support plan, plaque généralement en bois, sur lequel on fixe le haut-parleur, et non l’enceinte dans sa totalité.

Le baffle permet d’éviter que les ondes sonores émises par l’arrière du haut-parleur ne viennent interférer, voire annuler, les ondes sonores émises par l’avant du haut-parleur. Lorsqu’il est refermé sur lui-même en encerclant un certain volume d’air, il forme une enceinte.

Lors de la mise en mouvement d’un haut-parleur , la membrane de celui-ci fait vibrer l’air devant, mais aussi derrière. Au moment de la vibration où la membrane avance, la pression de l’air augmente devant, mais diminue derrière, et inversement au moment où la membrane recule : On dit que l’onde arrière est déphasée de 180°.

Les variations de pression de l’air – le son – ne sont donc pas correctement transmises à l’air environnant puisque l’air a tendance à circuler entre l’avant à l’arrière de la membrane pour égaliser les pressions. C’est le phénomène dit du court-circuit acoustique. Il faut donc supprimer (ou du moins de gérer au mieux) les vibrations arrières.

Dans la pratique, on appelle charge acoustique la façon dont on va gérer ce problème. La solution théorique idéale consiste à fixer le haut-parleur sur un « baffle infini », c’est-à-dire une plaque de très grande dimension. Cette solution étant peu praticable, les spécialistes ont trouvé une multitude de manières, plus ou moins complexes, de le faire.

Une enceinte contient en général non seulement le ou les haut-parleurs, mais aussi les éventuels filtres, grilles de protections, ou encore des évents pour le cas d’une enceinte bass-reflex.

Affichage des produits 1–9 sur 23